Comment vérifier la pureté des shilajit

How to spot fake shilajit and how to test purity.

Shilajit, un matériau organique caractérisé par une résine. Il est largement utilisé dans les régions de l’Himalaya, du Caucase et de la Sibérie. Le shilajit est utilisé comme additif alimentaire et comme rajeunissant dans la médecine ayurvédique. Pendant des siècles, les gens se sont tournés vers le shilajit, également appelé localement mumie ou moomiyo, comme panacée pour une série infinie de maux [1]. Aujourd’hui, le shilajit est très apprécié pour promouvoir la santé et le bien-être en général.

Malgré sa longue histoire d’utilisation, ce n’est que récemment que mumio ou moomiyo, deux autres termes utilisés pour shilajit, ont été plus largement étudiés en profondeur. Les recherches sur ses composants et ses prétendus effets bénéfiques pour l’organisme ont été validées à maintes reprises. Pour cela, il est devenu une cible privilégiée des entrepreneurs prédateurs qui prolifèrent dans des pratiques commerciales contraires à l’éthique et qui exploitent des consommateurs inconnus.

Le marché actuel est rempli de faux shilajit qui contiennent principalement des substances de remplissage. Ces derniers sont masqués en les présentant sous forme de poudres, de comprimés et de pilules. Plusieurs marques étiquetées comme étant de la résine fraîche ou de la résine souple sont simplement édulcorées.

Beaucoup d’entre elles sont composées d’acide fulvique, le composant le plus abondant. L’acide fulvique est pratiquement utilisé comme engrais. Les métaux lourds, les impuretés et les microorganismes nocifs se retrouvent dans le corps et sont plus nocifs que bénéfiques.

Pourquoi y a-t-il tant de faux produits Shilajit?

La majorité des fabricants de shilajit vendent délibérément des produits contrefaits sur le marché. Beaucoup de ces entreprises sont également obligées de faire de la contrefaçon. C’est parce que le shilajit est une ressource limitée et que la pénurie d’approvisionnement est une préoccupation constante.

De quoi est faite la shilajit?

Pour mieux apprécier la rareté de la shilajit, vous devez connaître certains faits sur ses origines et sa fabrication.

On ne trouve les shilajit que dans des régions très spécifiques et à des altitudes différentes. Le shilajit se forme à partir de plantes en décomposition ayant une valeur médicinale, combinée à des facteurs environnementaux tels que la pression et la température. Le produit subit ensuite des années d’humidification et de fermentation avant de suinter des roches.

Le shilajit ne peut pas être cultivé. Il ne peut être récolté que dans les crevasses des rochers. Ces roches se trouvent à des endroits très spécifiques sur terre. Le shilajit doit être formé dans des conditions très spécifiques pour présenter des qualités sanitaires. Les sites sont souvent éloignés et leur accès est limité.

Les shilajit prélevés dans différentes régions auront une composition comparable. Certains seront plus riches en minéraux tels que le calcium ou le magnésium que d’autres. Cette variation est responsable des différentes couleurs de la résine de mumie. C’est également la raison pour laquelle un système de classement et de classification basé sur la qualité a été mis en place.

En général, toutes ces résines sont principalement composées d’acide humique. Les substances humiques, notamment l’acide fulvique et les acides humiques sans cendres, sont responsables des bienfaits pour la santé et le bien-être souvent attribués aux shilajit. Le shilajit est composé d’une riche combinaison de minéraux en quantités infimes. Ceux-ci ont été étroitement associés au rajeunissement de l’esprit, du corps et de l’âme.

Pour une discussion plus approfondie sur l’origine du shilajit-mumie, consultez ce post sur l’histoire du poix minéral.

La complexité de la production de shilajit

Il est déconseillé d’ingérer la momie dans son état brut et non purifié. C’est parce que les composants bénéfiques de cette résine noire sont mélangés à des micro-organismes, des métaux lourds, du sable et d’autres matériaux qui peuvent avoir des effets néfastes sur l’organisme.

Le traitement de la résine shilajit a deux objectifs naturels. Premièrement, la résine doit être purifiée pour la rendre propre à la consommation humaine. Deuxièmement, ce processus doit garantir que les composants bénéfiques de la résine shilajit brute restent intacts. Très peu de fabricants de shilajit s’efforcent d’atteindre ces deux objectifs.

D’autre part, Pürblack s’efforce de garantir la sécurité, la pureté et l’efficacité en même temps. Pürblack a obtenu deux brevets: US10130656B2 et US9903747B2. Le premier décrit le processus détaillé de fabrication de Pürblack. Il souligne la manière dont la résine shilajit est collectée, purifiée, fortifiée et conditionnée. Tout en gardant ses composants minéraux intacts. Le second brevet porte sur la création d’un outil de distribution. Celui-ci est utilisé pour prélever la quantité exacte de résine shilajit nécessaire pour obtenir ses bienfaits.

Les différents fabricants emploient des méthodes différentes de traitement du shilajit. Cependant, la plupart impliquent une forme de chauffage. Les méthodes traditionnelles utilisent la lumière naturelle du soleil comme source de chaleur. Cette méthode traditionnelle est intrinsèquement chargée de défauts.

Tout d’abord, les techniques traditionnelles produisent des shilajit de qualité inégale. Deuxièmement, le processus n’est pas durable. Les méthodes traditionnelles sont source de gaspillage. Ces méthodes ne font pas appel aux technologies pour obtenir la plus grande quantité de shilajit purs et très efficaces. Elles sont encore moins nombreuses à viser la meilleure qualité possible, bénéfique pour la consommation humaine.

Nous sommes fiers de vous faire savoir que nous avons minutieusement mis en commun nos recherches, nos ressources et nos talents pour vous apporter Pürblack. Le résultat est une résine vivante pure, sûre et très puissante.

Les pièges du métier

Lorsque des pratiques de fabrication inférieures aux normes ne permettent pas d’obtenir une qualité de produit incontestable, un discours marketing coloré compense souvent ce qui manque au départ au bocal (ou à la pilule). Il n’est pas rare que des produits prétendent être fabriqués à partir des formes de shilajit les plus “rares”.

En fait, de nombreux produits contiennent des quantités infimes de shilajit. Beaucoup sont extraits de formations rocheuses sédimentaires qui sont sensiblement différentes de la roche porteuse de shilajit. Il contient de très faibles quantités de résine de poix minérale qui souffre naturellement de la qualité et de la puissance des suppléments qui en dépendent.

Des additifs tels que des gommes et des argiles peuvent également être mélangés à l’extrait. Cette pratique atténue la puissance du shilajit qu’il contient. Malgré cela, les fabricants étiquettent leurs produits comme étant “purs”. Certains producteurs ajouteraient de l’urine de vache au mélange pour que le produit dégage l’odeur caractéristique du shilajit naturel et pur.

Types de faux shilajit

Il est facile de repérer les faux shilajit simplement par la façon dont ils sont livrés sur le marché. Les pilules, les comprimés, les poudres et les teintures liquides de shilajit sont très certainement des faux. Cependant, des imitations de résine sont arrivées sur le marché. Ces formes ressemblant à de la résine représentent un nouveau défi pour identifier les shilajit authentiques des faux shilajit.

On ne soulignera jamais assez combien il est important de n’acheter que des shilajit authentiques. Les questions de sécurité et l’étendue des dommages que ces produits peuvent causer à votre corps sont des préoccupations majeures. Beaucoup de ces marques utilisent des engrais pour imiter les composants d’acide humique et fulvique des shilajit. Cela peut être très dangereux et susceptible de causer des dommages irréversibles à votre santé.

L’autre préoccupation est que ces produits n’apportent aucun bénéfice. Beaucoup se vantent d’être infusés avec des herbes associées à des bienfaits pour la santé. Souvent, cependant, soit il n’y a aucun avantage à en tirer, soit il est possible de tirer certains avantages des herbes mais pas du shilajit lui-même.

Il existe trois types de présentations de shilajit qui devraient vous aider à reconnaître immédiatement qu’il s’agit d’un faux :

Shilajit en poudre et en comprimés

C’est pratique. Il enlève le goût et l’odeur peu attrayants du shilajit sous forme de résine. Et, c’est un faux !

Le shilajit en poudre est une présentation de produit très appréciée par les spécialistes du marketing trompeurs. En effet, la préparation de la poudre de shilajit ne requiert que la technique de transformation la moins chère. Avec la commodité des capsules et des acheteurs peu méfiants, cela se traduit par une marge bénéficiaire énorme et un profit de premier ordre.

Les comprimés ne sont que des formes pressées de poudre. Pour la maintenir pressée et en forme, les fabricants ajoutent des agents de remplissage. Parfois, des arômes et des couleurs artificielles sont également ajoutés pour améliorer la qualité de l’apparence. Il n’est pas improbable que des métaux lourds puissent être utilisés à cette fin également.

Formulations à base de plantes et liquides

Le Shilajit est souvent mélangé à des herbes aussi. Bien que la combinaison avec des herbes puisse sembler naturellement enrichissante, de telles formulations font souvent appel aux propriétés bénéfiques des herbes. Cependant, les produits présentés sous ces formes ne parviennent pas à fournir la qualité et la quantité optimales requises pour exploiter les bienfaits du shilajit.

Fausses résines

Lors de la première présentation, les résines de qualité inférieure semblent être la réalité. En réalité, elles sont toutes faites de shilajit dilué, de sucre ou de miel brûlé, de charbon, de charbon de bois, de couleurs artificielles, d’épaississants ou de toute combinaison de ces produits.

Quels que soient les efforts déployés par ces fabricants pour imiter la résine de shilajit authentique, vous saurez ce qu’il faut rechercher lorsque vous saurez comment se comporte la résine de shilajit :

  • Si elle est froide, elle durcit. Vous pouvez la faire rouler entre vos doigts et en faire une boule.
  • Si elle est soumise à la température ambiante, le shilajit est fluide et épais, mais pas coulant.
  • Passez du chaud au froid et vous obtiendrez les mêmes résultats à chaque fois. La véritable résine de shilajit ne se solidifie jamais de façon permanente lorsqu’elle est gelée.
  • L’étiquette de la valeur nutritive ne mentionnera jamais les herbes, les additifs, les conservateurs, ni même le miel et les autres ingrédients artificiels. Le shilajit pur est pur. C’est pourquoi le shilajit pur a une durée de conservation indéfinie.

Comment repérer une fausse résine de shilajit ?

  • Cherchez des incohérences par rapport à ces quatre points.
  • Parfois, même les étiquettes des produits présentent ces défauts. Lorsque vous lisez “gouttes de shilajit” ou “résine molle”, vous savez que vous êtes en présence d’une résine fausse ou de qualité inférieure qui a été coupée avec de l’eau ou un autre excipient liquide.
  • Vérifiez l’étiquette de la valeur nutritive. Si vous voyez d’autres ingrédients, y compris des herbes comme l’ashwagandha, le curcuma et le triphala ou des arômes artificiels, ce n’est pas vraiment pur, n’est-ce pas ?

Développez votre savoir-faire, afin que vous puissiez savoir avec certitude si vous avez affaire à une fausse résine shilajit.

Comment tester la pureté du shilajit

Il devrait maintenant être absolument clair pour vous que la qualité des shilajit diffère selon plusieurs paramètres. La qualité et les propriétés du grade qui en résultent donnent généralement des résultats différents[2].

La plupart des marques de shilajit s’appuient sur le savoir traditionnel pour s’approvisionner en shilajit brut. Beaucoup se commercialisent sous le nom de shilajit provenant de l’Himalaya, de la Mongolie ou d’une autre région. D’autres annoncent que leurs produits sont extraits de shilajit d’or ou d’argent. Les qualités d’or sont censées contenir la plus puissante combinaison d’oligo-éléments pour rétablir l’équilibre optimal du corps. Le problème est que ces affirmations sont intrinsèquement erronées et ne sont pas fondées sur la science.

Pürblack Live Resin utilise des shilajit bruts provenant de plusieurs endroits. Chaque échantillon est testé sur place et en laboratoire pour des paramètres spécifiques. Nos experts utilisent des outils et des techniques scientifiques [3] pour s’assurer que seuls les shilajit qui présentent les propriétés idéales de la plus haute qualité parviennent jusqu’à chaque pot de Pürblack. Vous pouvez lire notre brevet pour mieux comprendre comment le Purblack est fabriqué, et ce qui en fait une forme supérieure de shilajit.

Dorénavant, rappelez-vous que le shilajit réel et bénéfique ne peut exister que sous forme de poix minérale, de résine. En raison de la sophistication croissante des contrefaçons, il devient de plus en plus difficile de vérifier la qualité des produits et d’identifier les imitations.

Si vous envisagez de prendre un supplément de shilajit, il est essentiel que vous sachiez comment vérifier la pureté du shilajit avant de le prendre. Après tout, c’est pour votre propre sécurité et votre santé.

Utilisez les tests shilajit ci-dessous pour vérifier l’authenticité du produit.

Test de responsabilité

La responsabilité décrit une propriété de la matière où un objet peut être plié mais ne peut pas être facilement cassé. Vous pouvez tester l’authenticité de votre shilajit en observant cette propriété.

Conservez la résine de votre shilajit au congélateur pendant environ 2 à 3 heures. Ensuite, sortez-la et laissez-la s’adapter à la température ambiante pendant quelques minutes. Prenez une petite cuillère et, à l’aide de vos doigts, faites-la rouler en boule. Ensuite, étirez-la pour former un bâton, puis pliez-la.

Test de solubilité

La solubilité est la propriété de la matière qui décrit la facilité avec laquelle une substance se dissout dans l’eau. Le shilajit authentique est soluble de 98 % à 100 % dans l’eau.

Essayez d’en prélever une petite portion et déposez-la dans un verre transparent rempli d’eau. Recherchez les résidus ou les composants non solubles qui se déposent au fond de votre verre. Si un composant ne se mélange pas complètement avec l’eau, vous avez affaire à un faux.

Test de combustion

Pour effectuer ce test, il faut prélever une petite quantité de résine. Placez-la sur un récipient ininflammable tel qu’une assiette en céramique ou un pot en argile. À l’aide d’un briquet, essayez de l’enflammer.

Le Shilajit ne brûle pas. Si le produit que vous testez prend feu, cela peut être le charbon, le charbon de bois, les charges et les impuretés avec lesquelles le shilajit a été mélangé. Cependant, gardez à l’esprit que si le produit que vous testez ne brûle pas, cela pourrait simplement signifier que les additifs utilisés sont inflammables. Dans ce cas, il sera prudent d’effectuer les deux autres tests ci-dessus.

À propos de la qualité de Pürblack

La résine vivante Pürblack est extraite selon un procédé de fabrication breveté déposé auprès de l’Office américain des brevets et des marques en 2012. Nous contrôlons étroitement nos fournisseurs et nous appliquons des procédés méticuleux pour garantir la pureté du shilajit à chaque étape de la chaîne d’approvisionnement.

Chaque lot de shilajit que nous traitons est envoyé à un laboratoire tiers où il est soumis à une série de tests qui garantissent la pureté, la sécurité et la puissance. Des numéros de contrôle sont imprimés sur chaque pot de Pürblack pour indiquer le numéro de lot qui montre qu’il a passé avec succès nos tests d’assurance qualité.

Nos processus et les tests que nous effectuons sont bien documentés. Nous pouvons vous fournir un certificat d’analyse, un certificat d’authenticité et une preuve de provenance. Tout vendeur légitime de shilajit authentique devrait être en mesure de vous fournir ces documents.

Pürblack est la belle incarnation du mariage de l’art et de la science. Si vous avez des questions sur Pürblack ou si vous avez besoin de plus d’informations sur les shilajit, n’hésitez pas à nous contacter.

Références :

  1. Stohs SJ. “Sécurité et efficacité du shilajit (mumie, moomiyo)”. Phytother Res. 2014 Apr;28(4):475-9. doi : 10.1002/ptr.5018. Epub 2013, 3 juin. Date d’accès : 18 février 2021.
  2. Khelebnikov A. “Caractérisation et activités biologiques des substances humiques de Mumie”. J Agr & Food Chem. 2003 : 51(18):5245-54 DOI : 10.1021/jf021101e. Date d’accès : 18 février 2021.
  3. Frolova, LN, Kiseleva, TL. “Composition chimique du mumijo et méthodes pour déterminer son authenticité et sa qualité (un examen)”. Pharm Chem J 30, 543-547 (1996).
_GUARANTEE_SealSpan